Apprentis d'Auteuil
Sens et Finances - Le journal de la Philanthropie d'avenir
Sens et Finances - Le journal de la Philanthropie d'avenir

Investissons-nous ! L’action solidaire est à la hausse

Publié le 8/09/2011

A la suite du Conseil des Ministres du 11 mai dernier, il se confirme que l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) existe encore et surtout que la loi TEPA qui permet de déduire les dons faits aux fondations aussi.
Pourtant, bien des incertitudes ont pesé sur cette loi fiscale mettant en danger des actions menées par le monde associatif au profit des personnes défavorisées.

Il est donc possible de poser un acte de solidarité à moindre frais puisque la loi nous y incite, pour ne pas dire nous y invite en maintenant 75% de déductibilité pour les dons faits aux fondations reconnues d’utilité publique. Les nouvelles lois de défiscalisation permettent de s’engager sur des sommes importantes. Nous pouvons aujourd’hui « donner un sens supplémentaire à notre patrimoine », sans que cela ne déséquilibre notre vie, notre bien-être ou celui de nos enfants. Quand l’intelligence du cœur enrichit ingénierie financière et avantages fiscaux, le don s’inscrit dans une perspective nouvelle et devient philanthropie.

Si bien des causes s’offrent à nous, il en est une que nous ne pouvons ignorer. Elle touche à l’avenir même de notre société.

Aujourd’hui en France, 2 millions d’enfants et d’adolescents vivent sous le seuil de pauvreté (1). 20 000 sont sans domicile fixe(2) et 98 000 ont été signalés en danger ou en risque (3). Si 71 % des jeunes se disent « très préoccupés » par leur avenir4, qu’en est-il de ceux qui démarrent dans la vie avec moins de chances sociales, scolaires et éducatives ? Pourtant, des solutions existent, des structures, comme la fondation Apprentis d’Auteuil, sont à l’oeuvre et des solidarités nouvelles apparaissent. Encore faut-il qu’elles aient des moyens pour agir. Il est de notre responsabilité de participer à la construction d’un monde différent pour nos enfants. Selon nos moyens, nous pouvons soutenir des projets concrets et durables pour l’avenir des jeunes et des enfants. Investissons dans un monde qui donne une place légitime aux jeunes, sans discrimination et leur propose une espérance sociale au-delà des échecs et du parcours précaire qui ont été les leurs.

Même si les fondations ont bien moins profité de ce partage ISF/TEPA au service de la solidarité que les PME, force est de constater que plus de 100 millions d’euros ont été alloués à des FRUP (5).

Pour la fondation Apprentis d’Auteuil, ces dons ont permis un réel investissement dans des projets innovants pour faire face aux nouvelles détresses telles que le décrochage scolaire, la violence et agir en prévention par l’aide à la parentalité, l’insertion sociale et professionnelle de jeunes adultes désorientés… Autant d’actions engagées qui ont vocation nécessaire de s’étendre !

Le dispositif ISF de la loi TEPA est, pour ceux qui sont concernés, un moyen de peser et d’agir. En créant un outil simple et efficace, la loi a donné la liberté à chacun de choisir la destination de son impôt, d’en faire l’outil d’expression d’un engagement responsable.

Profitons de cette opportunité pour poser un acte majeur. Investissons-nous et agissons solidaire pour ceux qui en ont besoin.

1- 2 CERC 2004
3 Adolescents en souffrance, La Défenseure des enfants 2007

4 IPSOS, Regards croisés adolescents, Professeurs, Infirmières Scolaires Avril 2008
5 CFO News 8 avril 2011

Marie Louise ANTONI, conseillère du président, Groupe Générali
Frédéric BEDIN, directeur général, Le Public Système
Nicolas BERGERAULT, président, L’atelier des Chefs
Pierre CAZAUX, président, Dragon RougeMarc CELLIER, administrateur, CallanderManagers
Guillaume de CHARRY, gérant, OXONDO
Bruno de CHAZEAUX, directeur général département transaction, Colliers UFG PM
Alain de CORSON, directeur Chartres Mobilité / Filibus
Stanislas CROMBACK, président, CoventPartners
Edouard DASSONVILLE, agent général Générali
Pierre-Guillaume DAY, managing partner, Day & Partners membre de Talent First Pgd
Guillaume DIAN-FLON, gérant, 360° By Flower
Dominique FEUTRY, direction des risques groupe, BPCE
Thierry de FEYDEAU
Pierre-Hervé GAUTIER, président, Fondation Robert Abdesselam
Guirec le GOFFIC, directeur général, ADH Experts
Jacques de la GUILLONNIERE, président fondateur, Novelty
Bruno KELLER, directeur général, Eurazeo
Jean-Philippe LAMBERT, avocat à la cour et au cabinet d’avocats international Mayer Brown
Marie-Christine LAURIOL, correspondante de France Inter et France Info à Marseille
Pascal LEBARD, directeur général Sequana, président Arjowiggins et Antalis
Vincent MONTAGNE, président directeur général, Media-Participations
Maxime PETIET
Jean-Paul REDOUIN, premier sous-gouverneur, Banque de France
Guillaume RENONDIN, directeur général, SAMI
Laurent REPELIN, directeur général, Bongrain Food Service
Samir RIZK, président, société G.A.
Denis ROUX, directeur d’Agence Régional SEVIA
Geoffroy ROUX DE BEZIEUX, président directeur général, Virgin Mobile France
Ralf  SCHENTULEIT, gérant cabinet Kalypto
Matthieu SEGAUX, directeur adjoint Groupe Aix-en-Provence Sociéte Marseillaise de Crédit
Jean-Marc SUZANNE, président, Free Rail Services et gérant fondateur de Knoho
Arnaud TOURTOULOU, vice-président, CB’a Design Solutions
Franck VAN HASSEL

Engagés comme Ambassadeurs d’Apprentis d’Auteuil.

Les clubs d’Ambassadeurs rassemblent des dirigeants d’entreprises qui mettent leurs compétences au service des jeunes accueillis à Apprentis d’Auteuil. Ils sont une passerelle entre la fondation et le monde de l’entreprise, pour mettre à disposition leurs expertises, leurs réseaux et être des relais de collecte et de communication.

Récemment

Dossier – Insertion professionnelle et insertion sociale, même combat pour notre jeunesse

Publié le 30/03/2017

Depuis plus de 150 ans, la fondation Apprentis d’Auteuil est au service de la jeunesse en difficulté. Sa longue expérience lui permet aujourd’hui de dépasser son strict cadre d’intervention, pour se mettre au service des NEET, ces jeunes en déshérence de plus en plus nombreux, et qu’il faut remobiliser. La méthode Apprentis d’Auteuil, avec un accompagnement […]

Sur le même sujet

Devant l’incertitude quant au maintien de l’ISF, des dons en baisse

Publié le 30/03/2017

Le 4ème baromètre Ipsos pour Apprentis d’Auteuil concernant les dons-ISF est formel : les redevables à l’impôt sur la fortune sont attachés au dispositif fiscal de réduction d’impôt. Difficile de savoir s’ils continueraient à donner autant aux œuvres caritatives si l’ISF était supprimé. Les assujettis à l’ISF sont attachés aux réductions d’impôts qu’ils peuvent obtenir en […]

Haut de page